Ils parlent de leurs métiers

Christophe Grimomprez - Réceptionnaire
christophe Réceptionnaire

Réceptionnaire : votre métier n’a rien à voir avec réceptionniste, je suppose ?!
Heu réceptionniste, c’est dans les hôtels !

Vous pouvez nous expliquer en quoi ça consiste ?
En gros, c’est le déchargement des camions, c’est le contrôle des palettes, le contrôle des marchandises entrantes en conformité avec les commandes passées par les chefs de rayon. Il y a les livraisons qui proviennent de la centrale et celles des producteurs – par exemple, Galler qui apporte ses chocolats. Dans l’autre sens aussi, il faut renvoyer les vidanges ou les retours de marchandises. Chaque système de livraison a ses propres systèmes de contrôle. On a un récapitulatif informatique complet de ce qui se trouve sur les palettes et dans les commandes. A partir de là, on crée ce qu’on appelle une réception : un document auquel ont accès les différents responsables, qui indique où en sont les marchandises.

Et s’il manque une palette ?
Ah il faut réagir car tout est lié ! Tout tourne autour de la réception. Si elle n’est pas bonne et que les commandes ne sont pas bonnes, le magasin ne tourne pas correctement.

Combien de temps faut-il pour comprendre et maîtriser la réception ?
Moi, j’ai commencé par le réassort en magasin dans pratiquement tous les rayons, du drink aux surgelés. Ce qui fait que je connaissais déjà les procédures de réception quand je suis devenu réceptionnaire, il y a dix ans. J’ai suivi des formations au fil de l’évolution des procédures.

Ce métier exige de la vigilance, je suppose ?
Plutôt, oui. Une petite erreur dans un contrôle, ça peut coûter de l’argent. Faut être concentré sur ce qu’on fait. Ce n’est pas donné à tout le monde, d’être consciencieux. L’erreur est humaine mais on n’a pas droit à l’erreur. Cela ne veut pas dire que je subis une pression énorme mais quelque part, si je suis occupé à faire un contrôle, il ne faut pas qu’on m’interrompe. Une capacité de réaction est nécessaire aussi. Il faut improviser pour trouver des solutions, et communiquer. Vérifier avec la gérante si la décision est la bonne, si ça ne va rien changer dans le cours des commandes, des stocks et tout ce qui s’ensuit.

Diriez-vous qu’il existe un esprit Mestdagh ?
Chez Champion, on a affaire à des commerçants et pas à des financiers. Des gens qui regardent plus à satisfaire un client et leur personnel qu’à satisfaire des portefeuilles. Je ne sais pas si c’est un “esprit”, c’est en tous cas un “état d’esprit”.

Vos principaux interlocuteurs sont les livreurs, les responsables de rayon et le gérant ?
Je suis dans la réserve mais finalement je croise beaucoup de gens différents. Quelqu’un livre une palette et : « Ah la pile est trop haute, tu ne sais pas me donner un coup de main ? » Hop, je l’aide à éclater et, une fois que je suis dans le rayon, je croise les clients.

Eclater ?
Eclater, c’est porter les palettes. Je vous rassure, c’est pas à la dynamite !

D'autres métiers

Angelo Purcaro, vous êtes conseiller technique chez Mestdagh, c’est bien ça ?
Oui. Je vous explique. On est 6 personnes dans la même fonction…
Lire la suite…

Angelo Purcaro

Conseiller technique

On dit artisan boucher, c’est la dénomination correcte ?
Oui. Bien qu’on soit une grande surface, on fabrique encore artisanalement sur place…
Lire la suite…

Stéphane Collinet

Boucher

Réceptionnaire : votre métier n’a rien à voir avec réceptionniste, je suppose ?!
Heu réceptionniste, c’est dans les hôtels…
Lire la suite…

Christophe Grimomprez

Réceptionnaire

On va commencer par le commencement ! Quel est votre poste ?
Manager produits frais. Vous voulez connaître ma journée type ? Je commence à 6 heures. Je trie les papiers, je lance les cuissons, je vais chercher ma nouvelle marchandise et je monte mon rayon fruits et légumes…
Lire la suite…

Christelle Arrigoni

Manager produits frais

Bonjour Carine, vous faites partie de l’équipe référencement, ce n’est pas très connu ça?
En effet. Quand on me demande ce que je fais, je réponds que je travaille dans les bureaux. Parce que si je dis « je travaille au référencement », on ne connaît pas…
Lire la suite…

Carine Bonte

Employée au référencement

Julien Devriendt, vous êtes adjoint au gérant chez Mestdagh. Racontez-nous votre parcours.
Moi j’ai une histoire à raconter. Il y a de cela trois ans – j’étais encore intérimaire-, j’ai commencé comme épicier à mi-temps en magasin. J’ai eu la chance…
Lire la suite…

Julien Devriendt

Adjoint au gérant

Marisa Piras, vous êtes gérante de ce Carrefour market du groupe Mestdagh. Pensez-vous que cela demande des qualités particulières ?
Déjà, l’ouverture à toutes sortes de choses : au changement, aux nouveautés, aux gens, aux nouvelles techniques, au commerce bien sûr…
Lire la suite…

Marisa Piras

Gérante