Les fruits à noyau

Les fruits à noyau offrent souvent une pulpe juteuse qui grossit autour du noyau. Bien mûrs, ils contiennent en général beaucoup de fructose, ce qui les rend très doux. Ils sont aussi riches en fibres et vitamines. Tout bon pour la digestion!

La mangue

Elle serait le fruit tropical le plus consommé au monde après la banane. La mangue, que l’on trouve toute l’année sur les étals, offre une chair orangée, juteuse et très goûteuse, riche en fibres et en vitamine C. Si on peut la manger crue, elle se prête particulièrement bien à la préparation de chutney.

Salade mélangée aux fruits, fromage de chèvre au thym 

Les cerises

Avec seulement 60 calories pour 100 g, les cerises sont à consommer sans modération! Leur chair savoureuse et sucrée est riche en vitamine C, en sels minéraux et en acide folique, très bon pour les femmes enceintes. On les consomme crues ou cuites, de juin à fin août.

Pêches pochées, cerises et glace vanille

La nectarine

Cousine de la pêche, la nectarine offre une peau parfaitement lisse. Sa chair juteuse est riche en bêtacarotène. On la consomme de juin à septembre. Simplement croquée, elle est aussi délicieuse grillée au barbecue pour accompagner une glace, mais aussi du fromage ou du canard.

Bruschettas aux nectarines grillées, fromage crémeux et jambon serrano

L’abricot

Petit fruit doux et jaune orange, l’abricot est disponible sur les étals en juillet et en août. Riche en vitamines et en sels minéraux, l’abricot possède aussi des vertus beauté: il renforcerait les ongles et les cheveux et conférerait un joli teint rosé. Il se consomme cru, cuit mais aussi séché.

Salade aux 3 riz, menthe, basilic et abricots

La pêche

Sa peau est veloutée et duveteuse, sa chair jaune ou blanche, son jus sucré et rafraîchissant. La pêche est incontestablement une des grandes stars de l’été. Peu calorique mais riche en vitamine C, elle agrémente de juin à septembre tous les plats estivaux: salades, viandes grillées, glaces, yaourts, cocktails…

Le meilleur des pêches et des abricots

Ces fruits ne mûrissant plus après la cueillette, choisissez-les à point pour bénéficier de toutes leurs qualités nutritives et gustatives. Tous deux doivent être souples au toucher, sans taches ni traces de meurtrissures, et dégager une odeur parfumée. La couleur, par contre, ne reflète en rien leur degré de maturité.

Conservez-les quelques jours seulement, à plat dans un endroit frais mais surtout pas au réfrigérateur qui tuerait leur saveur. Vous pouvez par contre les congeler très facilement, dénoyautés pour ainsi les garder jusqu’à huit mois et vous offrir des saveurs ensoleillées en hiver.