Savoureux maatjes

Tendre et légèrement salé, le maatje fait l’unanimité. Et si la tradition veut qu’on le déguste ‘à la queue’, il se cuisine aussi de manière plus originale, en salade, en tartare ou grillé. Mais la saison est courte, alors profitez-en !

Le maatje est en fait un hareng. Le nom fait référence au stade biologique dans lequel se trouve le poisson au moment de la pêche. En effet, il n’a alors produit ni laitance, ni œufs. Le hareng est en quelque sorte ‘vierge’. Un mot qui se traduit en néerlandais par ‘maagdje’ et qui a donné ‘maatje’. Mais attention : le hareng ne peut porter l’appellation ‘maatje’ que lorsqu’il contient suffisamment de graisses et qu’il est caqué (mis en barrique), salé et découpé en filets selon la méthode traditionnelle hollandaise.

Comment le choisir ?

Si vous voulez le déguster ‘à la queue’, choisissez un maatje entier. Pour des salades ou des roulades, optez pour un filet. Enfin, pour un tartare de maatje ou pour l’apéro, le maatje s’achète aussi déjà coupé en morceaux.

Comment le conserver ?

Le maatje se conserve 2 à 3 jours dans le réfrigérateur, dans son emballage d’origine ou dans une boîte fermée hermétiquement. Ce poisson peut aussi se congeler, maximum 6 mois.

Que boire avec le maatje ?

Le maatje dévoile toute sa saveur lorsqu’il est accompagné d’un verre de genièvre, de vodka, de xérès, d’une bonne bière blanche ou tout simplement d’un verre de vin blanc sec.

Côté recettes

Côté recettes

Les connaisseurs dégustent le maatje ‘à la queue’, c’est-à-dire tenu en l’air par la queue et descendu vers la bouche. Vous n’osez pas ? Consommez-le nature, en filets ou en tartare. Il se sert aussi à l’apéritif, sur des toasts. Si vous trouvez son goût trop prononcé, accompagnez-le de quelques oignons blancs, d’un filet de citron, de persil frais et pourquoi pas de rondelles de tomate. Pour une assiette pleine de fraîcheur, servez-le en salade avec des pommes vertes et du poivre. En plat, complétez-le d’une tapenade de tomates confites, de concombre, d’une poêlée de champignons ou de tomates jaunes et de vinaigre balsamique. Le maatje peut aussi se cuisiner chaud, grillé au citron et graines de sésame et servi avec une vinaigrette au poireau.

Côté santé

Un proverbe populaire hollandais dit : “Hareng au pays, médecin qui s’ennuie”. Le hareng est en effet riche en oméga 3, des acides gras insaturés qui ont un effet bénéfique pour la santé.